L’assistance médicale en mer

Voiliers à quai cette semaine; vos moniteurs sont en formation au Lycée maritime de Ciboure pour revalider la formation médicale embarquée, le « Médical II ». De beaux progrès on été réalisés depuis la formation initiale il y’a 5 ans, et on peut dire bravo au Lycée maritime et aux médecins du SAMU Maritime de Bayonne!

Mais balayons les sutures, pieds de cochon, intramusculaires et autres pamplemousses qui nous feraient tourner de l’oeil d’ici au bas de la page. En mer, gestes de secourisme et actes de médecine bénéficient d’un allié de poids avant que l’on puisse rejoindre les côtes: la télé-consultation avec Purpan !

Des navires et des voiliers à Toulouse ?!

Purpan, Toulouse? Oui, Toulouse. Certes une ville riche d’avions plus que de voiliers, mais aussi riche d’une forte tradition médicale.

Et c’est à « Saint-Lys Radio » que ce rejoignaient les deux au temps du long cours de grand-papa. De 1948 à 1998 précisément, date du dernier message émis:

« de FFL à toutes les stations. Après cinquante ans de service, la station de Saint-Lys va stopper définitivement ses émissions avec les navires du monde entier. (…) Saint-Lys a servi les marins de tous les pays et le monde de la mer. Les opérateurs tiennent à exprimer à tous leur émotion à l’occasion de ce dernier message. (…) Les opérateurs de Saint-Lys radio vous donnent rendez-vous sur les réseaux de l’avenir »

Bref, Saint-Lys communiquait (en HF, portée mondiale quand la météo s’y prête) avec les navires du monde entier, et notamment les navires français. La banlieue sud-ouest de Toulouse était en connexion directe avec l’océan.

spientete lasse 1

Ceux qui d’aventure transportaient malades ou blessés transmettaient donc leurs observations cliniques à Toulouse.

Historiquement ces messages une fois « accostés » à St-Lys devaient encore parcourir 20 km jusqu’au CHU de Purpan, cette fois-ci à dos de ligne téléphonique terrestre.

Là pas de médecin, mais une arrivée à la cafétéria de l’internat… Malade/Commandant/Radio/Cuisinier/Médecin, parcours original pour une télé-consultation non?

Aujourd’hui on passe toujours par le CROSS (de préférence du moins), mais on échange en direct avec le médecin. Observations, questions, réponses, examens additionnels d’une seule traite.

C’est en 1983 qu’est officiellement créée le « Centre de Consultations Médicales en Mer », et qu’il est logiquement installé au SAMU de Purpan, Toulouse. Ange gardien des marins français du monde entier, et plus généralement de tous les francophones.

D’autres ont été plus rapides que nous, à commencer par les italiens dont le « CIRM » remonte à 1935. De nos jours, les grands armateurs au long cours ont leurs propres médecins et réseau de télécommunication.

Quoi qu’il en soit, nous sommes entre de bonnes mains!…

 

Contact: Eric, 06 62 82 34 74, eric@spientete.com