BLOG

La voile habitable expliquée au néophyte

04 Mai 2016, Posté par Laurent Duclos dans Blog

Pas mal ce titre, rationnel, facile à traiter.

Ah, mais j’avais noté « Rassembler et commenter des vidéos funs mais instructives externes ». Mince alors, ça veut dire qu’il y a un travail de recherche à faire. Je peux pas juste tourner en rond dans ma tête et croire tout savoir? On m’aurait menti sur la vie de prof…

Alors voilà, ce que n’est pas la voile habitable. Ici ça mouille, ici le monsieur à des abdos. Vous m’avez vu moi? Je suis tout sec! La vidéo dit « the key thing is to keep it balanced », et ça veut dire qu’il faut le garder équilibré, le moins penché possible. Et comment il fait le monsieur? Il sort les abdos… Sur un « dériveur » on est en « voile légère » et la masse de l’embarcation c’est essentiellement celle de l’équipage. Le bateau peut se retourner si on gère mal.

En « voile habitable », « keep it balanced » reste clef, mais vous aurez un lest sur le bateau, qu’il soit « quillard » ou « dériveur intégral », et il ne peut pas se retourner. Ca change pas mal de chose mine de rien. Par exemple, pas besoin de combinaison néoprène en voile habitable, vous pouvez venir en smoking:

La quille, c’est ce machin orange fluo. Et on voit bien qu’en Alex Thomson saute de la quille que ça ne déséquilibre guère le voilier… Bon, pour tout vous dire, en vrai on voit rarement la quille sortir de l’eau. Là c’est un bateau de régate avec quille articulée, qu’on relève à l’horizontal pour augmenter le bras de levier.

Ca c’était un Grand habitable; Le voilier habitable pour néophytes, c’est plutôt ça, au départ du jolie port de Hvar en Croatie:

Vous aurez reconnu beaucoup de termes techniques familiers. Familiers parce que sur cette vidéo on parle le langage de monsieur tout le monde. Venez chez nous pour apprendre la langue obscure des marins assermentés…

Tout ça pour dire qu’en voile habitable on se balade à la journée…

… mais on part aussi en croisière… (devinez avec qui!)

 

… ou bien encore en grande croisière (mon passage préféré: le bébé-seau…)

 

La voile habitable, c’est aussi la régate:

Belles images pour ces day-boats, n’est ce pas? Un peu trop décousue pour commenter la tactique. Mais pour ce qui est de commentaires, nous terminons justement ce petit tour d’horizon par la technique: beaucoup de ficelles? Yes indeed! Venez apprendre celles du métier à bord avec nous!

 

Contact: eric au 06 62 82 34 74, eric@spientete.com

 

voile légère: petit bateau, pas de lest, ça mouille

voile habitable: voilier plus grand, du petit 6 mètres pour le camping en famille, au 15 mètres et plus de voyage

quillard: un voilier avec une quille fixe qui sert de lest et l’empêche de dériver

dériveur intégral: un voilier avec le lest en fond de coque, et dont la quille, escamotable, a uniquement la fonction de l’empêcher de dériver.

Désolé, le formulaire de commentaire est désactivé pour le moment.